La plateforme PHTK condamne l’incendie de la HPS

La Plateforme PHTK – Parti Haïtien Tèt Kale condamne de manière véhémente l’incendie d’apparence criminelle de la HPS.

La Plateforme PHTK – Parti Haïtien Tèt Kale condamne de manière véhémente l’incendie d’apparence criminelle du dimanche 29 mai au local de la Haïti Print & Signs (HPS), propriété des époux Milfort, madame née Ann-Valerie Timothee, Présidente en exercice du dit parti pendant des heures de fermeture de bureaux où aucune source d’énergie n’alimentait ledit local.

Le parti réclame qu’une enquête soit diligentée afin de révéler les circonstances de l’incendie, identifier les auteurs et les déférer par devant leur juge naturel.

Le PHTK – Parti Haïtien Tèt Kale renouvelle sa foi dans les vertus démocratiques et réaffirme sa détermination à continuer à lutter pour le triomphe d’un État où seront bannies ces méthodes barbares et rétrogrades qui ne peuvent que contribuer à ternir l’image de notre Haïti, freinant ainsi les investissements devant nous conduire sur le chemin du développement durable et de la modernité.

Marie Yanick Mézile,
Vice-Présidente

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Faites le choix d’écrire une page de l’histoire positive d’Haïti

Konpatriyòt Ayisyen, konpatriyòt Ayisyèn isit kou lòt bò dlo, mèdam e mesye

Jodi a mwen kwè li enpòtan anpil, kòm kandida pou pòs Prezidan Repiblik d’Ayiti, pou’m pale avèk tout pitit peyi a, paske chak sitwayen, kelkeswa kote li ye, li genyen mo pal pou’l di nan zafè peyi’l. Se pou tèt sa, mwen jije li nesesè pou’m fè yon ti pale avèk nou, paske peyi nou an, nasyon nou an genyen yon gwo listwa e nou se yon gwo pèp. Istwa sa a, fòk nou travay chak jou pou nou fè onè a zansèt nou yo, ki te kòmanse ekri’l, nou menm pitit peyi a kap viv jodi a, nou genyen obligasyon pou nou kontinye ekri yon nouvèl paj listwa pou peyi d’Ayiti, lè n’ap pran desizyon pou fè tout enstitisyon demokratik yo mache djanm kòm sa dwa, lè nou renouvle pèsonèl politik peyi a nan tout nivo, lè nou pran wout eleksyon an. Wout eleksyon an, se sa tout nasyon pran, lè yo vle chanje dirijan peyi yo.

Pou nou menm Ayisyen, wout eleksyon an, se wout kap mennen nou nan stabilite a, tren demokrasi a se li k’ap mennen nou nan pwogrè n’ap cheche pou nou ak tout pitit nou yo. Jodi a nou pa gen dwa chwazi wout vyolans.

Pèp Ayisyen, demokrasi n’ap goumen depi dik dantan pou’n ranfòse a, nou pa ka voye’l jete pou kelkeswa rezon an. Nou genyen obligasyon pou nou ranfòse enstitisyon demokratik yo. Konsèy elektoral la fikse dat pou òganize eleksyon dezyèm tou yo 24 janvye 2016 la. Se yon dat enpòtan anpil, paske chak ayisyen ki pra’l vote, pral di ak kat elektoral li kiyès li konfye destin peyi a pou 5 lane kap vini yo. Wi, fòk nou pran wout eleksyon an.

Mes chers compatriotes de l’intérieur et de la diaspora, les élections du 24 janvier 2016 sont cruciales pour notre pays, parce qu’elles nous offrent l’occasion de conforter nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité en mettant en œuvre des projets novateurs pour agir sur les problèmes du pays.

Aujourd’hui, Haiti est à un carrefour où la nécessité de renforcer les institutions républicaines est plus que jamais nécessaire ; Nous devons avoir un comportement responsable face aux besoins du pays et vis-à-vis des événements du monde. Haïti a une longue histoire, nous avons réalisé de grandes conquêtes. Notre révolution aboutissant à l’indépendance nationale en 1804 a donné un contenu au concept de liberté, nous avons participé au rayonnement des idées de progrès et d’humanité. Nous avons mis nos empreintes sur le destin du monde civilisé. Mes chers compatriotes, notre génération a pour devoir de continuer l’œuvre civilisatrice des pères fondateurs de notre patrie.

L’idée que je me fais de la démocratie représentative, c’est de permettre aux citoyens indépendamment de leur niveau de formation, de leur origine sociale, de leur religion et de leur sexe de participer dans une élection ouverte dans le respect de la loi pour élire ses dirigeants.

Le deuxième tour des élections du 24 janvier est un tournant décisif pour le sauvetage des institutions républicaines et pour la consolidation de la démocratie en Haïti.

Démocrates de mon pays, en ce début d’année 2016, il est impératif de se mettre ensemble pour construire un avenir meilleur pour cette jeunesse qui attend beaucoup de nous. Nous avons besoin de la passion et de la compétence de tous les citoyens indépendamment de leur origine et de leur appartenance politique pour développer Haïti. C’est pour moi un critère essentiel à prendre en compte dans la formation d’un nouveau gouvernement.

Mes chers compatriotes, vous êtes si nombreux à exprimer votre conviction, votre volonté, votre espérance dans une Haïti démocratique qui se réconcilie avec elle-même, et qui permet à ses fils de s’épanouir et de réaliser leurs projets. Cette page d’histoire, je vous invite à l’écrire ensemble, je vous convie à prendre une part active aux affaires de votre pays.

Parce que je suis par nature optimiste et un acteur du changement, je crois qu’il est de ma responsabilité de participer à ces élections pour incarner l’espoir et redonner confiance à nos concitoyens.

Si le peuple, à travers son vote, me confie la destiné du pays, pour continuer, améliorer et innover, je veux être le Président de la République qui répond aux aspirations de la population, à une gestion saine des affaires publiques, et qui privilégie la transparence et l’écoute.

Si le peuple, à travers son vote, me confie la destiné du pays, je prends l’engagement d’instaurer un cadre de concertation permettant au peuple de dialoguer avec les responsables de l’Etat sur l’évolution des projets, sur la gestion des affaires publiques et sur le fonctionnement des institutions. La concertation avec les acteurs de la vie nationale est importante pour un dialogue fructueux avec les différentes sensibilités politiques, sociales, religieuses et économiques du pays.

Je veux contribuer, par ainsi, au renforcement des acquis démocratiques du peuple par le développement d’une culture de la transparence dans la gestion des affaires publiques et l’engagement d’un dialogue franc et concerté en matière de choix économiques devant conduire au progrès de la nation.

Haïtiennes, Haïtiens, si le peuple, à travers son vote, me confie la destiné du pays, mon administration prendra toutes les dispositions pour assurer la participation des femmes aux affaires du pays. M’ap pran tout mezi pou mwen asire patisipasyon 30% fanm, pou pi piti, nan administrasyon piblik la. Le Pouvoir exécutif développera de bons rapports avec les autres pouvoirs de l’Etat pour mieux répondre aux besoins de la population. Map pwofite salye tout palmantè 50è lejislati a ki fèk antre nan fonksyon yo kom depite ak senatè. Sa se yon pa enpotan pou demokrasi a ka jwenn jarèt.

Chers compatriotes, je veux rassembler tous les acteurs de la vie nationale, quelles que soient leurs appartenances politiques ou idéologiques, aux grands axes du programme que j’ai présenté tout au long de ma campagne.

Il est de la responsabilité des acteurs et des décideurs d’aujourd’hui de protéger le pays et d’enrichir l’héritage que nos ancêtres nous ont légué au profit des générations futures. Nous devons mettre à l’écart nos divisions stériles et travailler pour une nouvelle Haïti afin de permettre à nos enfants de se construire un avenir à la hauteur de leurs espérances et de leurs rêves, dans un pays stable et sécurisé.

Par devoir, par responsabilité, par dignité, par fierté, par expérience de gestion des organisations et des hommes, je peux vous garantir que sur ce point, je resterai ferme et intransigeant. Haïti doit être au-dessus de tout. L’intérêt national constitue la priorité des priorités.

Aujourd’hui, face à l’histoire du monde, Haïti a plus que jamais besoin de tous ses fils pour retrouver son unité, son intégrité, sa grandeur et son prestige. Oui, je le dis et je le redis encore, Haïti a besoin de tous ses fils pour retrouver le chemin du développement et de la croissance. Bien sûr, une croissance partagée et une dignité retrouvée. A ce carrefour décisif de l’histoire de notre pays, je sollicite l’appui et l’esprit de sacrifice de tous les fils de la nation pour consolider les institutions démocratiques et faire vivre les valeurs de la république.

Chères concitoyennes, Chers concitoyens, soyez au rendez-vous de l’histoire, LA GRANDE HISTOIRE que nous allons écrire ensemble. Soyez l’acteur de votre destin en joignant votre histoire personnelle à l’histoire du pays. Je vous invite à devenir des bâtisseurs des œuvres qui résistent aux caprices du temps et à l’incompréhension des hommes qui ne vivent qu’au passé.

Je vous invite à participer aux élections du 24 janvier 2016 et à voter pour moi pour devenir le prochain Président de la République à qui vous confierez le destin du pays pour les 5 prochaines années. Je vous encourage aussi à voter pour nos sénateurs et députés encore en lice pour compléter le Parlement.

En allant voter aux élections du 24 janvier 2016, vous faites le choix d’écrire une page de l’histoire positive d’Haïti. En élisant, Jovenel Moise, un fils du pays profond, Neg Bannan nan, comme Président de la République, vous confiez votre destin à un homme d’engagement, du respect de la parole donnée, un rassembleur et un travailleur qui déploiera tous ses efforts pour améliorer les conditions de votre vie.

Vive Haïti ! Vive le peuple Haïtien ! Vive la Démocratie ! Nou Fenk Kare Travay !

Merci Beaucoup.

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

INVITATION À LA PRESSE

Port-au-Prince, le 17 janvier 2016

La plateforme PHTK (Parti Haïtien Tèt Kale) convie la presse écrite, parlée, télévisée, (locale et internationale) à un point de presse, ce lundi 18 janvier à compter de 10 heures am à l’Hôtel Kinam sis à la place Saint Pierre, de Pétion-ville.

La Plateforme compte sur votre présence pour la couverture de cet événement.

Merci de votre présence.

Bureau de Communication
Plateforme PHTK

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Joyeuses fêtes de fin d’année

Animés de l’esprit de Partage et d’Amour fraternel que symbolise la saison de Noël, ma famille et moi souhaitons vivement à chacun de vous Santé, Sérénité et Paix pour une Haïti‬ prospère !

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Invitation à la Presse

Port-au-Prince, le 29 Novembre 2015.– La plateforme PHTK (Parti Haïtien Tèt Kale) convie la presse écrite, parlée, télévisée, (locale et internationale) à un point de presse, ce lundi 30 novembre 2015 à compter de 10h30 A.M à Kinam Hôtel sis à la place Saint-Pierre de Pétion ville.

Le candidat à la présidence de la Plateforme, Monsieur Jovenel Moïse présentera un rapport des premiers jours de sa campagne et partagera les activités des prochains jours.

La Plateforme compte sur votre présence pour la couverture de cet événement.

Bureau de Communication
Plateforme PHTK

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Jovenel Moïse plaide en faveur de la revalorisation des terres agricoles en Haïti

Tôt dans la matinée du mercredi 25 novembre, le candidat à la présidence sous la bannière du PHTK a rencontré les autorités locales (la justice, la police, la mairie, les ASEC et CASEC ) du département du Centre, à Hinche et à Mirebalais. Comme à l’accoutumée, le prétendant à la magistrature suprême de l’État plaide en faveur de la revalorisation des terres agricoles du pays. Jovenel Moïse a fait remarquer que plusieurs milliers d’hectares de terres agricoles ne sont pas exploités ou sont entre les mains des “grands dons” alors que le pays fait face à une insécurité alimentaire grandissante et aiguë. «Tout moun pral manje vant deboutonnen», a lancé d’entrée de jeu Jovenel Moïse, ajoutant que l’alimentation est un droit sacré auquel nul ne doit porter atteinte.

Par ailleurs, le candidat du parti au pouvoir en a profité pour renouveler son engagement envers le renforcement du système agricole en Haïti. Aussi, a-t-il indiqué, le projet Agritrans (Nord-Est d’Haïti ) a contribué au développement de la filière banane et à l’amélioration des conditions de vie de la population. «Aujourd’hui, les paysans du Nord-Est cultivent et exportent de la banane vers l’Allemagne. Et je vous donne la garantie que dans les dix prochaines années, on va parler d’Haïti sur le marché international comme tous les pays exportateurs de bananes», a gagé Jovenel Moïse. Avant d’ajouter dans la foulée que « c’est aux Haïtiens de s’unir et d’œuvrer pour le progrès d’Haïti à travers la tolérance et le vivre-ensemble.»

[…]

Le Nouvelliste

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Pour une stabilité économique et sociale, Jovenel Moïse appelle au calme

Après une tournée de trois jours aux Etats-Unis plus précisément à New York, New Jersey et Miami, Jovenel Moise, lors d’une conférence de presse lundi à l’hôtel Kinam, s’est dit satisfait de son passage dans la diaspora et de ses nombreuses rencontres avec plus de 150 membres de la communauté haïtienne et leur causerie sur les problèmes d’insécurité, droit de vote et la possibilité d’investir dans le pays.

Selon lui, les membres de la diaspora sont satisfaits des élections du mois d’octobre dernier et sont déjà prêts à travailler en synergie avec lui pour le changement du pays et une bonne stabilité économique et sociale.

Il a souligné qu’il est déjà prêt pour le second tour électoral et souhaiterait investir beaucoup plus dans le secteur agricole, touristique et la construction pour mettre Haïti sur les rails du développement et de la prospérité.

Si on a annoncé des manifestations contre le PHTK à New York pour de nombreuses fraudes commises lors du scrutin présidentiel, Jovenel Moise a relaté que son passage a été fructueux et a développé une bonne collaboration avec la diaspora en attendant le second tour des élections.

« Nous ne pouvons pas empêcher les autres partis de revendiquer leur vote mais la revendication doit se faire dans la tolérance et la paix tout en évitant de semer des troubles politiques dans le pays. L’Irrégularité retrouvée dans le comptage des procès verbaux profite à tout le monde. Si mon parti prend en compte nos 62% de procès verbaux que nous avons en notre possession, nous avons aussi de quoi protester», a déclaré Jovenel Moise en ajoutant que le pays a besoin de changement et que toutes ses manifestations ne font qu’aggraver la situation.

Il a martelé que la politique ne peut plus se faire par des allégations et des mensonges, car la population a pris, dit-il, sa décision lors du premier tour.

HPN

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Kondoleyans bay tout fanmi, zanmi ak fanatik, Jamecy « Black Alex » Pierre

Menm jan ak tout moun, ki te renmen tande vwa atis sa kap chante depi lane 1990 yo, mwen te aprann nouvèl lanmò Jamecy « Black Alex » Pierre jounen vandredi 13 novanm lan (16 oktòb 1976 – 13 novanm 2015).

Istwa mwen ak Black Alex kòmanse nan kreyasyon KING POSSE ; se te yon atis ki travèse anpil jenerasyon e ki te konn fè anpil moun danse. Pou mwen menm, se pa sèlman yon gwo atis ki mouri, Black Alex se te yon zany, yon frè, yon kolaboratè, ke mwen te gen chans asiste lè li tap kreye bèl mizik tankou “Abandone.”

Jodi a Ayiti pèdi yon gwo gason, yon jèn gason ki soti lwen nan lavi’l e ki fè anpil efò ak sakrifis pou li te rive nan nivo li te ye a. Li pa fasil pou yon atis fè tout tan sa ap kreye, chante epi pote lajwa nan kè nou, men Black Alex avèk tout talan mwen te dekouvri lakay li te rive fè sa pandan 20 lane.

Malerezman jodi 13 novanm sa, apre anpil tan ap goumen anba gwo maladi, li vire do’l bay solèy. Li ap manke anpil nan nou sitou nan peryòd kanaval ki se youn nan moman li te konn chame nou ak vwa li. Pou tout bon fwa sa li ale, men zèv li yo rete yon eritaj pou nou tout Ayisyen. Se te yon atis ki te renmen moun e ki te patisipe nan anpil albòm gwo gwoup konpa.

Nan vwa tout Ayisyen mwen ap swete yon Kondoleyans ak paran epi fanmi Black la. Nou swete pou atis la repoze nan lapè. Nou di li Mèsi pou kilti nou li voye monte e nou di’l mèsi pou tout bèl moso mizik li yo.

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse

Invitation à la presse

Port-au-Prince, le 05 Novembre 2015.– Suite à la publication par le Conseil Electoral Provisoire des résultats des élections du 25 Octobre dernier, la Plateforme PHTK (Parti Haïtien Tèt Kale) invite la presse écrite, parlée, télévisée, locale et internationale à un point de presse avec le Candidat à la présidence de la Plateforme, Monsieur Jovenel Moïse, ce soir à compter de 7h PM heures à l’Hôtel Kinam sis à la Place Saint Pierre, de Pétion Ville.

La Plateforme compte sur votre présence pour la couverture de cet événement.

Bureau de Communication
Plateforme PHTK

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse