Jovenel Moïse plaide en faveur de la revalorisation des terres agricoles en Haïti

Tôt dans la matinée du mercredi 25 novembre, le candidat à la présidence sous la bannière du PHTK a rencontré les autorités locales (la justice, la police, la mairie, les ASEC et CASEC ) du département du Centre, à Hinche et à Mirebalais. Comme à l’accoutumée, le prétendant à la magistrature suprême de l’État plaide en faveur de la revalorisation des terres agricoles du pays. Jovenel Moïse a fait remarquer que plusieurs milliers d’hectares de terres agricoles ne sont pas exploités ou sont entre les mains des « grands dons » alors que le pays fait face à une insécurité alimentaire grandissante et aiguë. «Tout moun pral manje vant deboutonnen», a lancé d’entrée de jeu Jovenel Moïse, ajoutant que l’alimentation est un droit sacré auquel nul ne doit porter atteinte.

Par ailleurs, le candidat du parti au pouvoir en a profité pour renouveler son engagement envers le renforcement du système agricole en Haïti. Aussi, a-t-il indiqué, le projet Agritrans (Nord-Est d’Haïti ) a contribué au développement de la filière banane et à l’amélioration des conditions de vie de la population. «Aujourd’hui, les paysans du Nord-Est cultivent et exportent de la banane vers l’Allemagne. Et je vous donne la garantie que dans les dix prochaines années, on va parler d’Haïti sur le marché international comme tous les pays exportateurs de bananes», a gagé Jovenel Moïse. Avant d’ajouter dans la foulée que « c’est aux Haïtiens de s’unir et d’œuvrer pour le progrès d’Haïti à travers la tolérance et le vivre-ensemble.»

[…]

Le Nouvelliste