Merci aux femmes de mon pays!

Aujourd’hui je dis merci aux femmes de mon pays pour leur courage, leur détermination et leur rôle central dans la vie quotidienne de tout un chacun. Je remercie mon épouse, Martine, sans qui je n’aurais pas pu être Jovenel Moïse, « Nèg Bannann Nan ».

Je félicite toutes celles et tous ceux qui se sont engagé-e-s, corps et âmes, pour la défense des droits des femmes. M’ap di nou kenbe rèd, pa moli. Le chemin qui reste à parcourir est long. Les résistances sont encore féroces. Les motifs de découragement sont multiples.

  • Standard Post
  • Written by Jovenel Moïse in